Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

La guerre n’est pas une chose naturelle, et y faire participer les morts l’est encore moins. L’exosquelette de moelle spectrale assis sur le trône psychique était très endommagé, ses teintes èbenes et azurs ne couvrant plus que partiellement le blanc osseux. Une constellation de gemmes écarlates fixait le vide spatial, imperturbables malgré la perte d’une grande partie d’entre elles. T’lin tapotait nerveusement sur le terminal en attendant les résultats, il savait que la réincarnation serait couteuse, ce seigneur fantôme étant passé très près de la destruction. Au bout de quelques dixièmes de seconde un élégant signal sonore accompagna les centaines de lignes de code inondant l’écran. Instantanément l’eldar aux yeux émeraude prit connaissance des résultats de l’analyse et la situation était pire qu’il ne l’avait cru. D’un geste presque imperceptible il entra les données dans le terminal. Des appendices cristallins translucides émergerent des parois et se connectèrent à la carcasse gigantesque, Formant un réseau de milliers d’aiguilles. T’lin prit deux cristaux à pleines mains, immédiatement il ressentit une grande douleur, et failli être submergé par la souffrance de l’être synthétique. Malgré toutes ces années le premier contact était toujours aussi difficile, la résurrection dans une une machine étant un traumatisme extrème pour l’âme sensible d’un eldar. Il se demandait comment ces êtres pouvaient continuer à fonctionner sans devenir fou, et avait une grande admiration pour ces heros posthumes. . Ces guerriers fantômes qui ne pouvaient plus exprimer clairement leurs émotions, comment être sur de ne pas leur faire subir un perpétuel calvaire contre leur gré, peut ètre que le sort des mortels les indifférait totalement et peut être même qu'ils souhaitaient être rejoints dans la carrière d'ombre par leurs congénères.....Il s'efforça de se concentrer pleinement sur sa tache alors qu'il avait enfin localisé le cœur du seigneur fantôme dans la toile.

 

Le Dedale psychique était cauchemardesque, un désert de sable rougeâtre battu par les vents s’étendait à l’infini, un ciel opaque et lourd d'ou émergeait ça et la quelques rayons de lumière ocre . à quelques mètres de T'lin un enfant sanglotait, recroquevillé et éffrayé. Le chanteur commença par un chant purement vocal, dans une tonalité très apaisante, puis doucement mit ses autres sens en résonance, au bout de quelques minutes tout son être psalmodiait une symphonie absolue. Les sonorités se faisant image, sensations et odeurs tout à la fois et l’énergie de la toile à travers ce noble opus s’immergea dans l’Âme du géant de moelle spectral. Une vive lumière recouvrit les blessures du seigneur et en quelques instants toute sa structure se vit revigorée. Le jeune Eldar était blême, il avait du pousser sa concentration à son paroxysme mais il avait réussi, le dédale était devenu une plaine verdoyante et l’enfant riant se dissolvait dans la brise revigorante.

 

Dans la grande salle du vaisseau-monde résonnèrent des milliers d'éclats de verre brisés alors que le fragile géant reprenait vie, le cœur toujours aussi insondable.http://i65.servimg.com/u/f65/11/25/06/37/7568ul10.jpg

Partager cette page
Repost0