Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 02:23

 

siégeant au cœur du néant, les éternelles flammes s'observaient

De son ardeur rubiconde la grande rouge vibrait, extatique

et l'Albatre fragile, au son d'une mélodie blanche dansait

dessein d'un indifférent destin, furent brisés les liens antiques

 

 

Entre les deux gouttes de lumière le pas s'était allongé

Mais les voiles cosmiques n'étaient eux même que fragile dentelle

tant l'éclat des deux immortelles mais impuissantes chandelles

inondaient le voile sombre de la nuit, leur geôlier aveuglé.

Partager cet article
Repost0

commentaires